Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 11:31

ATMOSPHERE..., Le climat révélé par les glaces Du 28 octobre 2008 au 30 avril 2009 au Musée des arts et Métiers (Paris III°)

Une exposition temporaire sur l'atmosphère et le climat vous est proposée par le Musée des arts et métiers à l’occasion de « 2008 l’année de la Terre » décrétée par l’Unesco, de la quatrième Année polaire internationale et 50 ans après l’Année géophysique internationale.

Dans un parcours du XIXe au début du XXe siècle vous y  trouverez des instruments anciens qui vous sont familiers : des boussoles d’inclinaison à la petite machine à calculer Curta.

Vous y reconnaitrez tout particulièrement l’appareil à deux globes de verre de Gay-Lussac prêté par l’Ecole polytechnique.


L'un des ballons peut être relié à une machine pneumatique permettant d'y faire le vide, ou à une réserve de gaz. Deux jeux de trois boules de cristal surmontées de capillaires et de tubulures en U, constituent un thermomètre à air différentiel. Ce thermomètre permettrait de mesurer les variations de température accompagnant l'expansion d'un gaz d'un ballon initialement plein vers l'autre ballon dans lequel le vide a préalablement été réalisé. L'expérience réitérée de nombreuses fois permet d'établir l'évolution des variations de température avec la pression. Gay-Lussac étudia l'air atmosphérique, l'hydrogène, le gaz carbonique et l'oxygène.



Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Actualités (réalisations en cours)
commenter cet article
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 11:11

À l'occasion de 2008 l'année de la Terre décrétée par l'Unesco, la Bibliothèque de l'Ecole polytechnique propose la découverte d'un cabinet de géographie. Elle s'appuie sur l'exposition « Cabinets de Géographie » réalisée en 2007 par le Musée-Promenade de Marly-le Roi / Louveciennes à laquelle elle avait participé par des prêts d'ouvrages et d'instruments scientifiques appartenant aux collections historiques de l'Ecole. Cette exposition rappelait le rôle de Louis XIV dans la naissance et l'institutionnalisation de la science géographique moderne en France.


La présente évocation sert de trame pour présenter tout particulièrement des pièces de la collection historique de l'Ecole polytechnique, dont certaines jamais exposées : documents topographiques, cartes, ouvrages, archives et instruments scientifiques, ainsi que des pièces prêtées par le Musée-Promenade.

Le mot « cabinet » renvoie à un lieu aux dimensions relativement restreintes, où l'on se tient à l'écart du monde. C'est un lieu d'étude et de travail où s'affinent les connaissances sur le ciel et la terre. A partir de la fin du XVIIIe siècle, les techniques de mesure et de représentation de la Terre évoluent vers de plus en plus de précision. L'Ecole polytechnique, qui forme à partir de 1794 des scientifiques, des ingénieurs géographes et des ingénieurs du Génie, contribue fortement à la diffusion et aux  progrès de ces nouvelles techniques.

Au « cabinet de géographie » d'objets anciens, s'ajoutent quelques œuvres contemporaines, les objets géographiques de Sylvie Bussières.

L'exposition « cabinets de géographie » invite le visiteur à se promener dans le temps et l'espace, dans le réel et le virtuel,  jusque dans la poésie légère de l'art contemporain. 

Le catalogue de l'exposition du Musée-Promenade de Marly-le Roi / Louveciennes est en vente 12 € (dépôt-vente SABIX). Une brochure concernant spécifiquement les collections de l'Ecole polytechnique présentées dans cette exposition vous sera offerte.


Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Actualités (réalisations en cours)
commenter cet article
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 22:00

Nous avions organisé à la maison-musée Auguste Comte, 10 rue Monsieur-le-Prince à Paris VI° une de nos visites régulières. La date du samedi matin ne nous a permis de réunir que 10 participants, mais tous attentifs. Bruno Gentil (X57), ancien président de la SABIX et président de la maison-musée Auguste Comte, et Aurelia Giusti, conservatrice du musée, nous ont acceuillis avec bienveillance.

L’immeuble appartient à l’Association, qui le loue en grande partie à l’EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales). Le musée occupe le troisième étage, ancien appartement que Comte gardera toute sa vie, malgré ses difficultés financières.

Après la visite, nous avons pu nous entretenir avec B. Gentil, qui prépare un livre « Auguste Comte, l’enfant terrible de l’École polytechnique ». Le débat a été âpre entre Comte (1798-1857, X1814) et d’autres polytechniciens, dont Liouville (X1825). Toute sa vie, Comte a souhaité être professeur de mathématiques à l’X (il n’était qu’examinateur au concours d’admission) : les mathématiciens , tels Liouville, s’y opposaient, Comte n’étant pas un « chercheur » et n’ayant pas de résultats scientifiques à son actif. La correspondance de Comte sur le sujet est assez acerbe, dans le style du philosophe. Il avait des appuis à l’Académie des Sciences, dont Poinsot (X1794) - on trouve un portrait de Poinsot au musée. Ce débat reste actuel, entre le vulgarisateur de la science et le chercheur...

Allez voir ce petit musée, riche de l’histoire du XIX° siècle.

(voir aussi notre album photo à droite)

 

(Lire un extrait de la correspondance de Comte en 1832 à propos de sa candidature à l'X)

 

 

 

Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Vie de l'association SABIX
commenter cet article
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 10:09
Un colloque scientifique international d'hommage à Jean Morlet, ingénieur chez Elf à l'origine de la théorie des ondelettes, aura lieu du lundi 27 au mercredi 29 octobre 2008 à Marseille-Luminy. Ce colloque est intitulé Transformée en ondelettes continues et ondelette de Morlet, 1978-2008.
(page et programme du colloque)
Jean Morlet en 2001Jean Morlet en 2001 lors de la remise du prix Chéreau-Lavet de l'Académie des technologies

A l'instigation de la SABIX, avait été publié par La Jaune et la Rouge (journal des anciens de l'X) en mars dernier un article d'Yves Meyer, mathématicien, ancien professeur à l'X, académiciens des sciences, rappelant l'oeuvre de Morlet.
Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Histoire Ecole polytechnique (dont biographies)
commenter cet article
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 12:17
La SABHIX (Société des amis de la Bibliothèque et de l'Histoire de l'Ecole polytechnique) s'est associée et soutient le colloque international organisé à Nantes les 15, 16 et 17 janvier 2009 en l'honneur de Gabriel Lamé, polytechnicien, ingénieur des mines, mathématicien français du XIX° siècle.

Il y a 150 ans paraissaient les Leçons sur les coordonnées curvilignes et leurs diverses applications (1859) de Gabriel Lamé (1795-1870), ouvrage dans lequel cet ingénieur, professeur, mathématicien et physicien appelait à « l'avènement futur d'une science rationnelle unique ».


 

Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Histoire Ecole polytechnique (dont biographies)
commenter cet article
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 23:13

JJe m'étais dit, en tant que président de l'association, que je prendrais le temps de conter la mésaventure qui nous est arrivée lorsque nous avons voulu  nous porter acquéreurs, pour le compte de la bibliothèque de l'École polytechnique, de manuscrits de Poincaré vendus aux enchères à Drouot le mardi 6 mai dernier. On peut consulter la vente ici (à partir de là, cliquer sur la flèche "lot suivant", en tout 16 lots du lot 285 au lot 300 (tous des manuscrits, sauf le dernier qui est un lot de photographies).

La vente était conduite par l'officine Alde (qui a pignon sur rue aux coins des rues Guynemer et de Fleurus, en face du jardin du Luxembourg) ; elle comprenait de nombreux autres lots, l'ensemble des quinze lots Poincaré était estimé à environ 20 000 euros. Informés de cette vente une semaine avant, nous nous étions rapprochés de l'université de Nancy, qui est spécialiste de la correspondance et des écrits de Poincaré (voir précédent billet) ; il n'était en effet pas question que deux structures publiques ou parapubliques se fassent concurrence aux enchères !


Nous nous étions aussi rapprochés de donateurs, la Fondation de l'X et l'AX (anciens élèves) avaient accepté de promettre ensemble 50 000 euros, l'université de Nancy avait une promesse pour 20 00 euros, et le ministère de la Défense, mobilisé par nos soins (tutelle de l'Ecole polytechnique) avait - miracle - la possibilité de mobiliser 40 000 euros supplémentaires. En tout un budget assez conséquent, théoriquement 110 000 euros (je dis théoriquement car en France on ne peut cumuler l'argent public et l'argent privé sur un même achat...)
Voir les lots préalablement était de tradition et de rigueur, et une certaine discrétion s'imposait... peut-être tous ne l'ont pas assez été, toujours est-il qu'avant l'attribution du lot 285, le premier lot Poincaré, le commissaire-priseur glisse à l'assemblée qu'il se réserve le droit de réunir les lots 285 à 300. Les enchères individuelles sur les lots se passent correctement, nous gagnons les lots jusqu'à hauteur de notre budget de 50 000 euros, puis d'autres acquéreurs obtiennent les lots suivants, sur lesquels le ministère de la Défense fait préemption... .C'était assez compliqué, car encore une fois les associations et le ministère n'avaient pas le même rôle, mais enfin, globalement nous avions à peu près tous les lots, dont certains préemptés, dans notre budget de 110 000 euros.
Au moins le croyait-on, car au moment de la réunion des lots, avec mise à prix à 110 000 euros donc (somme des enchères gagnantes), les enchères se sont envolées, entre deux représentants d'acquéreurs, jusqu'au double à 220 000 euros (voir le
compte-rendu Alde sur le lot 300).

Université américaine ? Société de capital-investissement dans l'art ? Nous glosâmes sans savoir. Maintenant nous philosophons sur la difficulté que l'Etat et les structures parapubliques peuvent avoir pour maintenir à disposition de tous, et des chercheurs notamment, des éléments du patrimoine national. Il faut dire qu'avec des officines qui font miroiter aux particuliers fortunés de fortes plus-values ( citons par exemple Aristophil ), la concurrence est rude.

Si par exemple on ne peut pendre copie des documents en question, ceci signifie que les chercheurs, peut-être pour plusieurs générations, ne pourront avoir accès aux importants manuscrits de Poincaré sur le problème des trois corps, ou que tout ceci sera dispersé rapidement lot par lot, ce qui conduit au même résultat...


Lire aussi l'article de Libération du 4 juin 2008 « Du chiffre et des lettres » sur la spéculation sur le marché des autographes.

Lire aussi La Gazette de l'Hôtel Drouot, compte -rendu de cette vente.

 


Ajoût de mars 2009 : C'est en effet la société Aristophil qui a acheté l'ensemble, puisqu'on peut voir dans le musée dépendant d'elle (Musée des manuscrits, Rue de Nesle à Paris), les deux lettres du lot 287 exposées. Par ailleurs, il s'agit bien d'une société qui achète pour le compte de particuliers investisseurs, qui laissent les manuscrits exposés au musée pendant une certaine durée.


Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Patrimoine scientifique (sur papier ou internet)
commenter cet article
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 09:16
Après son assemblée générale à 16h30 le lundi 23 juin à Palaiseau, notre association entendra à 17h15 une conférence d' Olivier Dard, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Metz, sur le thème "X-Crise, réalités et mythologies"
Après le bulletin SABIX n°42 intitulé "Regards sur l'Ecole polytechnique au XIX° siècle", notre association entame un cycle "Regards sur l'Ecole polytechnique au XX° siècle", qui devrait aboutir au bulletin SABIX n°43 pour lequel toutes les contributions sur ce thème seront les bienvenues. Le professeur Olivier Dard, spécialiste d'X-Crise, a bien voulu entamer ce cycle avec cette conférence plénière de notre assemblée générale annuelle. Il reviendra sur la constitution du fameux groupe de réflexion X-Crise au début des années 1930, son impact dans les politiques gouvernementales sur cette période, la façon dont ses membres ont évolué entre 1939 et 1944, et sur d'éventuelles résurgences invoquant X-Crise au cours des cinquante dernières années. Olivier Dard est auteur de nombreux articles et de trois ouvrages : Les années trente, Le choix impossible, Le Livre de poche, références (1999) ; Jean Coutrot, de l'ingénieur au prophète, presses universitaires franc-comtoises (1999); La synarchie, le mythe du complot permanent, Perrin, (1998).
La conférence sera suivie d'un cocktail de l'amitié à 18h30.
Jean Coutrot (1895-1941, X1913), un des fondateurs d'X-Crise



Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Vie de l'association SABIX
commenter cet article
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 22:55
Le 12 février 2008, la conservatrice de la bibliothèque de l'Observatoire, Laurence Bobis, a bien voulu nous accueillir pour une visite guidée. Une trentaine de membres était venue en ce haut lieu de l'histoire et du patrimoine polytechnicien : Arago (X1803) avait commencé sa carrière comme bibliothécaire à l'Observatoire avant de le diriger, Le Verrier (X1831), le "découvreur" de la planète Neptune, en fut lui aussi directeur (il s'empressa de détruire l'amphi construit par Arago). Actuellement c'est Daniel Egret (X1970) qui préside l'Observatoire. Nous avons été guidés par deux spécialistes, Suzanne Débarbat qui nous a commenté l'exposition en cours, et James Lequeux, ancien astrophysicien à l'Observatoire, auteur d'une biographie récente d'Arago (EDP sciences janvier 2008).

Voir notre album photo, cliquer à droite ci-contre (merci à C. Bourdon et E. Egnell de leurs photos).
Voir aussi, nouvelle mise en ligne (fév. 08) sur la bibliothèque  numérique de science.gouv.fr, le mémoire de 1810 d'Arago sur la vitesse de la lumière et l'analyse de ce mémoire par J. Lequeux (cliquer "Analyse").
undefined
Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Vie de l'association SABIX
commenter cet article
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 10:28
Le Ministère de la Culture édite de temps à autres de remarquables sites consacrés à des personnalités, ce qu'il appelle des "célébrations nationales" (le portail de ces sites figure ici, voir notamment M.A. Charpentier, G.Sand, V.Hugo, P. Mérimée,...).

A l'occasion du centenaire de la réhabilitation de Dreyfus (jugement de la Cour de Cassation , cf. notre premier billet sur ce blog en décembre 2006),  une nouveau site est lancé dans les Célébrations nationales:

SiteDreyfusCulture.JPG
Un certain nombre de documents émanent des archives de l'Ecole polytechnique (bibliothèque), pour y accéder vous pouvez faire une recherche "polytechnique" sur la page médiathèque du site. Vous pourrez y trouver notamment :

  • - les bulletins de note de Dreyfus à l'admission (voir aussi fiche pédagogique à ce sujet)
  • - la photo de Dreyfus en polytechnicien, avec la mention "traître" rayée.
  • - diverses adresses du ministre des armées (Général de Galliffet) au gouverneur général de l'X, concernant l'affaire Dreyfus.
  • - la déposition de Paul Painlevé, à l'époque pas encore homme politique mais mathématicien, professeur à l'X, devant la Cour de Cassation.
Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Actualités (réalisations en cours)
commenter cet article
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 12:48

La Fondation Charles de Gaulle organise au Sénat, lundi 26 et mardi 27 novembre, un colloque intitulé " Le Général de Gaulle et les élites ".

Voir programme complet ; inscriptions auprès de Mme de Linares, Conseil scientifique de la Fondation (01 44 18 68 88 ou linares@charles-de-gaulle.org)
 

Webographie : Article Girolamo Ramunni (CNAM, orateur le lundi après-midi), Le CNRS au temps de Charles de Gaulle, 1958-1969, revue du CNRS novembre 1999.
de-gaulle-NB.jpg

Le général de Gaulle en visite à l'X Rue Descartes le 9 juin 1959 (cliché Copyright Bibliothèque Ecole polytechnique, publication ou mise sur un autre site Internet non autorisée)

Rajoût du 28 décembre : Le discours du 9 juin 1959 du Général de Gaulle à l'X, transcrit par Mme Alagalarrondo de la Bibliothèque de Polytechnique (PDF 86 kO).
Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Histoire Ecole polytechnique (dont biographies)
commenter cet article

Adhérer / Cotiser

                   L'objectif de la SABIX est de
               mettre en valeur le patrimoine    
          scientifique de l’École polytechnique.  
                  La SABIX est ouverte à tous.                 
   
                La cotisation annuelle peut être réglée par
                             Paypal ou carte bancaire :   
                  

                     Adhérent : 40 €  

                Coût net après déduction fiscale : 28 €                             

                   Bienfaiteur : 90 €   

                Coût net après déduction fiscale : 48 €        

Fils RSS du blog