Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2007 4 26 /04 /avril /2007 23:41
La Gazette de l’Hôtel Drouot du 12 janvier 2007 signale la vente d’un tableau de Greuze représentant le portrait de Jean Tupinier . Jean Tupinier, avocat et juge, est, un des grands jurisconsultes de son temps (1753-1816), et un notable bourguignon, ami du célèbre peintre Greuze natif de Tournus.
 
Mais Jean Tupinier est aussi le père de l’un des tous premiers polytechniciens, Jean-Marguerite Tupinier, X 1794. Ce Tupinier a plusieurs raisons de mériter notre attention. Il fut l’un des plus jeunes X : il rejoignit l’Ecole à moins de 15 ans. Technologue, gestionnaire de qualité, il joua un rôle majeur dans le domaine des arsenaux, des ports de la Marine. A ce titre, il eut par exemple la chance de diriger pendant plusieurs années, sous l’Empire, l’Arsenal de Venise ! Malgré les changements institutionnels incessants de l’époque, le baron Tupinier fut assez adroit pour continuer bon an mal an à progresser dans la hiérarchie et servir son pays jusqu’à devenir ministre. Il mourut en 1850.
 
Lors du bicentenaire de l’Ecole fêté en 1994, l’Association du Génie Maritime et des Ingénieurs ENSTA réalisa (avec le concours de l’Association pour la célébration du bicentenaire de l’Ecole polytechnique) l’édition des mémoires du baron Tupinier. Ce très intéressant ouvrage traçant toute une vie de " technocrate " (1779-1850) pendant une période passionnante a été édité chez Desjonquères avec une préface d’Etienne Taillemite.
 
Le tableau de Greuze peint en 1797, présente donc le juriste, père de notre X baron. Il a été vendu 213 600 €. C’est un portrait de bonne facture, en buste, de trois quarts (60x50). Ma recherche sur INTERNET m’a conduit à trouver la reproduction d’un portrait du fils – notre X, donc : un très beau portrait d’un jeune homme souriant et décidé, assis, adossé à un arbre, étudiant un plan. A l’arrière se profile la ville de Venise. Le tableau, signé Matteini, a donc sûrement été réalisé lors du séjour de Tupinier à Venise (1806-1811). S’il est signalé sur un site INTERNET, cela me semble malheureusement être un site signalant des tableaux volés et recherchés par la police britannique...
Repost 0
6 avril 2007 5 06 /04 /avril /2007 22:11
Le LPHS (Laboratoire de Philosophie et d'Histoire des Sciences) - Archives Henri Poincaré est une unité mixte de l'Université Nancy II-CNRS spécialisée dans l'oeuvre de Poincaré. Elle a initié une vaste bibliothèque numérique Poincaré, avec la correspondance de Poincaré (cliquer sur le numéro pour voir la lettre manuscrite), chronologie de la vie de Poincaré, bibliographie, bibliographie des oeuvres consacrées à Poincaré, et une remarquable iconographie.



Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Patrimoine scientifique (sur papier ou internet)
commenter cet article
11 mars 2007 7 11 /03 /mars /2007 22:06

Grâce au travail de notre administrateur Robert Mahl, de l'Ecole des Mines de Paris, nous progressons dans la numérisation et la mise en ligne d'un certain nombre des bulletins, véritables sommes d'érudition que nous éditons depuis vingt ans déjà. On pourra lire en ligne un certain nombre d'articles, dont:

 

° L'expédition d'Egypte et la "Description", par Francine Masson (juin 1987)

°L'enseignement d'Henri Becquerel à l'Ecole polytechnique, par Jean-Louis Basdevant (mars 1988)

° Bulletin consacré à Arago (trois articles) (mai 1989)

° Cauchy et le cours d’analyse de l’Ecole polytechnique par Christian Gilain (juillet 1989)

° La vie et l’œuvre de Charles de Freycinet à travers les archives du fonds Freycinet de l’Ecole polytechnique, par Pascal Blanqué (février 1991)

° Bulletin consacré à Prieur de la Côte d'Or, député de la Constituante, un des fondateurs de l'Ecole polytechnique (décembre 1991)

° L’Ecole polytechnique de 1914 à 1920, par Bernard Villermet (travail tiré d’un mémoire de maîtrise présenté à l’Université de Savoie en 1992, consultable aux archives de l’Ecole polytechnique) (juin 1993)

° De l'Ecole des ponts et chaussées à l'Ecole centrale des travaux publics, par Bruno Belhoste (février 1994)

° La bibliothèque d'Alfred Sauvy, par Jean-Pierre Changeux (mai 1995)

° Bulletin "Instruments scientifiques anciens conservés par la Bibliothèque" (décembre 1997)

° Bulletin sur la galerie des portraits commandés par Coffinières, et biographies des grands fondateurs de l'Ecole, par Emmanuel Grison (avril 2000)

° Bulletin consacré à Ampère (septembre 2004).

Ces numérisations correspondent aux préparatifs de notre projet NUMIX, visant à mettre à disposition du plus grand nombre sur Internet le patrimoine historique et scientifique de l'Ecole polytechnique, tout particulièrement sur la période 1794-1850.

Alexandre Moatti - président de la SABIX

Repost 0
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 22:13

Quelques brèves d'information:

  • - on pourra consulter avec intérêt un post du nouveau blog de l'association X-Résistance en hommage à Mme. H. d'Estiennes d'Orves; un document intéressant a été retrouvé par la Bibliothèque, le bulletin n°1 de l'AX en janvier 1946.
  • - parution des mémoires de Robert Dautray (X-Mines 1949), ancien Haut commissaire à l'énergie atomique, aux Editions Odile Jacob.
Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Actualités (réalisations en cours)
commenter cet article
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 23:42

Allez vite voir une exposition dont on parle peu : " Le siècle des saint-simoniens ", sur le site Arsenal de la BnF, 1 rue de Sully Paris IV° (jusqu’au 25 février 2007), dans un magnifique site un peu suranné – on se croirait au temps des saint-simoniens dans cette bibliothèque. Il y aura aussi un colloque sur le sujet les jeudi 1er et vendredi 2 février.

 

Le comte de Saint-Simon (1760 – 1825), lointain cousin du mémorialiste de Louis XIV (1675 – 1755) n’était pas polytechnicien, mais beaucoup de ses disciples le sont: dans la galerie de portraits qui présente l’exposition, une figure sur deux est mentionnée comme issue de l’X. On trouve Prosper Enfantin (1796 – 1864, X 1813), Auguste Comte (1798 – 1857, X 1814), Henri Fournel (1799 – 1876, X-Mines 1817), Paulin Talabot (1799 – 1885, X-Ponts 1819), Charles Lambert (1804 – 1864, X-Mines 1822), Pierre-Euryale Cazeaux (1805 - ? ? ?, X-Mines 1823), Michel ChevalierTranson (1805 – 1876, X 1823). (1806 – 1879, X-Mines 1823), Abel

Retraçons ici les éléments de la carrière de certains, et leur lien à la doctrine du saint-simonisme (pour plus de détails sur l’X et le saint-simonisme, voir l’article de J.P Callot dans La Jaune et la Rouge de septembre 1964). Sans rentrer dans les détails, disons que le saint-simonisme est à ses débuts un mouvement philosophique, et quasi-religieux (presque une secte), qui souhaite confier la gestion de la cité aux ingénieurs et producteurs. Il évolue à partir de 1840 vers un des réseaux les plus influents et les plus riches de la France industrielle naissante (citons la banque des frères Pereire ou l’un des premiers groupes industriels celui des Talabot), sans pour autant renier ses origines utopiques.

Le seul X a bien connaître Saint-Simon est Auguste Comte, qui travaille auprès de lui de 1816 à 1824 avant de prendre son indépendance et de fonder sa propre doctrine philosophique.  La plupart des autres X connaissent assez peu Saint-Simon, mais font vivre après sa mort  ses idées, et les concrétisent; le journal Le Globe est leur moyen d’expression.

Prosper Enfantin est le symbole de l’évolution du saint-simonisme décrite ci-dessus; il devient à la mort de Saint-Simon le " Père " de la religion saint-simonienne ; il sera par la suite administrateur du réseau ferré P.L.M. fondé par un autre X saint-simonien, Talabot. Michel Chevalier écrit en 1832 une brochure Système de la Méditerranée où il plaide pour une réconciliation entre l’islam et les chrétiens, deux ans après la conquête de l’Algérie ; il deviendra conseiller de Napoléon III, à ce titre négociateur de l’entente cordiale franco-britannique en 1860. Paulin Talabot construira un empire à partir de la révolution industrielle, traçant le premier chemin de fer du sud-Est en 1839 ; il devient directeur général du P.L.M. (Paris-Lyon- Marseille) en 1857, député du Gard.

(voir aussi sur annales.org les biographies de Fournel ou du mathématicien Transon)

(lire aussi l'article "Terre des écrivains")

Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Actualités (réalisations en cours)
commenter cet article
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 23:12

La revue Photoniques, revue de la Société Française d'Optique, a consacré en son numéro de septembre 2006 un long article au physicien de l'optique Alfred Pérot (1863-1925, X1882), professeur de physique à l'Ecole polytechnique. Lire l'article sur le site de la SABIX.

 

Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Histoire Ecole polytechnique (dont biographies)
commenter cet article
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 10:59

Parmi une cinquantaine de prêts issus des collections historiques de l'Ecole polytechnique à d'autres institutions lors d'une quinzaine de manifestations en 2006,  soulignons une destination hors de nos frontières. A l'heure européenne, une des pièces de la collection des dessins et gravures du XVIIIe siècle de l'Ecole Polytechnique est actuellement exposée en Italie à Naples:

Exposition « Iconografia dei Campi Flegrei »
Napoli, Castel Sant’Elmo
27 octobre 2006 au 11 féfrier 2007 http://www.arti.beniculturali.it/

Pour les curieux, je rappelle que cette collection a été rassemblée à l'Ecole dès sa création dans le cadre de l'enseignement du dessin d'art et d'architecture. Elle provient des biens saisis sous la Révolution. La pièce ci-dessous (temple de Sérapis à Pouzzoles) prêtée à l'exposition  se trouvait dans l'hôtel du marquis de Clermont d'Amboise, ambassadeur de France à Naples de 1776 à 1782.

Repost 0
Published by M.C. Thooris (Bibliothèque de l'X) - dans Actualités (réalisations en cours)
commenter cet article
28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 18:56

La bibliothèque entretient la base des anciens élèves de l'X depuis sa création. L'accès se fait à la page suivante; il se fait via un logiciel de bibliothèque dit Aleph qui n'offre pas frorcément l'interface la plus conviviale sur Internet.

Mais la base existe, vous pouvez y consulter les renseignements administratifs et fiches rédigées sur vos parents X, ou des X célèbres...

Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Histoire Ecole polytechnique (dont biographies)
commenter cet article
26 décembre 2006 2 26 /12 /décembre /2006 10:15

Notre dernier "Bulletin de la SABIX" consacré au thèmes des Monnaies et Médailles fait l'objet d'une recension dans la revue spécialisée "Numismatique et Change".

(voir l'article, image JPEG)

Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Vie de l'association SABIX
commenter cet article
26 décembre 2006 2 26 /12 /décembre /2006 08:45
La Documentation Française vient de sortir un livre consacré à Pierre Schaeffer, X1929, pionnier de l'audiovisuel français. Ce livre basé sur les archives de l'INA (Institut national de l'audiovisuel) est en cours d'acquisition par la Bibliothèque de l'X.
 

Repost 0
Published by Société des Amis de la Bibliothèque de l'X - dans Patrimoine scientifique (sur papier ou internet)
commenter cet article

Adhérer / Cotiser

                   L'objectif de la SABIX est de
               mettre en valeur le patrimoine    
          scientifique de l’École polytechnique.  
                  La SABIX est ouverte à tous.                 
   
                La cotisation annuelle peut être réglée par
                             Paypal ou carte bancaire :   
                  

                     Adhérent : 40 €  

                Coût net après déduction fiscale : 28 €                             

                   Bienfaiteur : 90 €   

                Coût net après déduction fiscale : 48 €        

Fils RSS du blog